Juana Francés

Alicante, 1924 – Madrid, 1990

 

Juana Francés étudie à l’Académie royale des beaux-arts de San Fernando à Madrid. En 1953, elle participe au Congrès international d’art abstrait organisé par l’Université d’été de Santander. Après une première étape caractérisée par une figuration géométrique, hiératique et symbolique, au milieu des années 1950, elle s’immerge dans le monde de la peinture abstraite et de l’informalisme.

En février 1957, elle fonde le groupe El Paso aux côtés du critique José Ayllón et des artistes Rafael Canogar, Luis Feito, Manolo Millares, Manuel Rivera, Antonio Saura, Pablo Serrano et Antonio Suárez. A l’instar de plusieurs autres  de ses membres,  elle s’en sépare la même année, après avoir participé aux deux premières expositions du groupe (Madrid et Oviedo).  À partir de 1963, elle revient à la figuration et réintègre la figure humaine pour se concentrer sur le problème du manque de communication de l’être humain.

Depuis quelques années, différents chercheurs et historiens de l’art s’intéressent à nouveau à son œuvre. Parmi ses expositions rétrospectives les plus remarquables figurent celles organisées par la Caja de Ahorros de Asturias à Gijón (1994), le Musée d’art contemporain d’Alicante (1995) et l’IAACC Pablo Serrano de Zaragoza (2019).

Œuvres de cet artiste

  • Como la tierra no. 51
Contactez-nous pour plus d’information sur la disponibilité des œuvres de cet artiste.
Retour
Como la tierra no. 51
1959-60

Como la tierra no. 51

89 x 116,5 cm. (35 x 46 in.)
huile et technique mixte sur toile
Inquire