José Guerrero

Grenade, 1914 – Barcelone, 199

 

Formé à l’École des Beaux-Arts de Madrid, il part pour Paris dans les années 40 grâce à une bourse, puis voyage dans plusieurs pays européens avant de s’établir aux États-Unis, avec son épouse, Roxane Whittier Pollock. Il y trouve son propre langage et se fait une place sur la scène artistique locale. Sa première exposition personnelle à la Galería Juana Mordó en 1964 à Madrid, son installation en Espagne avec sa famille trois années durant, ainsi que son amitié avec les peintres informels du groupe Cuenca, constitueront pour Guerrero des retrouvailles décisives, au milieu des années 60, avec son pays d’origine. Il retourne aux États-Unis dans les années 70 ; en Espagne, sa présence s’est notamment accrue dans les milieux sociaux et artistiques.

Son œuvre fait partie des collections des grands musées internationaux, dont le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (Madrid) ; le Solomon R. Guggenheim Museum (New York) et le Whitney Museum of American Art (New York). Le Centre José Guerrero a été créé à Grenade en 2003 dans le but de conserver, d’exposer et de diffuser une partie de sa collection privée, en plus de promouvoir l’art et la culture contemporaine.

Œuvres de cet artiste

  • Composición
Contactez-nous pour plus d’information sur la disponibilité des œuvres de cet artiste.
Retour
Composición
1959

Composición

127 × 142 cm. (50 × 56 in.)
oil on canvas
Inquire